Accéder au contenu principal
Eden, 9 ans le 22.04.16      
Laurent, 1 an le 01.12.2016

* * *

MA VISION DE L'EDUCATION


J'ai deux enfants, dont le petit Laurent avec qui je n'ai pas encore de recul pour parler de son éducation.

Quand j'ai eu Eden, le 22 avril 2007, je n'avais AUCUNE expérience avec les enfants : pas de petit frère, pas de bébé proche dans la famille, la grande inconnue ! J'ai dû me débrouiller comme je pensais.

Et quand est venue la période des caprices, j'avoue avoir été perdue. 
Alors j'ai fait ma petite méthode perso couplée de conseils de Super Nanny (qui est une bonne base si on sait appliquer ce qu'elle dit).

J'ai employé la méthode de la carotte et du bâton. 
C'est moche comme expression, mais ça a vraiment bien fonctionné.
J'y ai ajouté des conseils sur la façon de bien se comporter avec les autres et Eden était un enfant adorable avec tout le monde. 
Pourquoi j'utilise l'imparfait, parce que l'école et la présence d'enfants éduqués autrement change un peu la donne, il emprunte peu à peu la façon de penser de la "norme".

C'est ça le souci en France : tu peux être à fond dans l'amour de ton prochain, mais quand tu apprends à ton enfant à prêter sans peur, avec amour - mais que l'enfant en face à qui les parents n'ont pas enseigné ça refuse ensuite de rendre le jouet, par exemple, je me suis retrouvée à devoir éduquer les autres gamins et à expliquer à Eden que malheureusement tout le monde n'est pas éduqué comme lui.

Idem au terrain de jeux, quand Eden a trouvé un jouet sur le sol il est allé demander aux autres à qui ça appartenait, mais eux en ont profité pour mentir et s'approprier le jouet... je l'ai vu dans leur façon de "découvrir" le jouet en question.

Je lui ai aussi appris à ne pas juger les gens sur le physique (les fameuses remarques des enfants, innocentes,  dénuées de méchanceté : "ooooh regarde, maman, la Dame elle est grosse !") où j'ai dû lui expliquer que ces personnes souffrent de ce genre de remarques car elles sont prononcées avec cruauté par d'autres, du coup s'il avait une remarque comme ça qui lui venait, ça passait par un chuchotement dans l'oreille et ça s'est toujours super bien passé !

Mais là, en CE2, je sens qu'il change déjà au contact des autres et sort des critiques sur les vêtements de sa camarade, essaie d'être le meilleur, le plus malin... cela me fend le coeur... comme si j'avais tout fait pour rien.

Je lui avais appris à ne pas être dans la compétition, car ce qui compte c'est participer et non gagner, mais tout le système scolaire est basé là dessus ! 
Je ne le juge jamais sévèrement sur une mauvaise note, on reprend les enseignements, je lui dis que la note est une bonne indication sur ce qu'on sait ou ne sait pas et pas une récompense indispensable. Mais la maîtresse "donne des ceintures" et l'enfant qui n'en a pas passe pour un nul. Super...

Mais comme dit, je pense que ma place n'est pas en France : je ne pense pas comme la majorité des gens et c'est difficile dans un pays où c'est "oeil pour oeil, dent pour dent" la plupart du temps. 
Ou alors il me faudrait une école spéciale pour eux, mais elles sont payantes.

Donc mon fils va peu à peu rentrer dans un moule que je n'aime pas et je regarderai ça en essayant de ne pas en être trop impactée. 

D'autre part, ce que je ne supporte pas, ce sont les parents d'aujourd'hui qui ne donnent plus aucune règle, les gamins sont devenus horribles niveau obéissance, je plains les enseignants ! 
L'excuse de base, quand je l'entends je suis partagée entre rire et secouer les gens, "ils sont hyperactifs" ou  "ils sont trop sollicités" et autres excuses parce que les parents laissent tout faireet ne contrôlent plus rien. 
Du coup, je me suis retrouvée face à un gamin dans un magasin qui - sans me connaître, du haut de ses 4 ans - m'a sorti un "blablabla" alors que je lui expliquais quelque chose et sa maman "Arthur, dis donc" (c'est tout ce qu'il a eu comme punition) ou encore une gamine qui tape Eden alors qu'il était en train de regarder dans des jumelles et ne donnait pas de suite la paire à la gamine...  

Et puis déjà, un enfant, c'est pas fait pour rester entre 4 murs : avant, c'était dehors du matin au soir, aller à l'école à pied, de nos jours c'est trajet en bagnole, appartement-télé-console le soir. 
Comment voulez-vous qu'ils restent tranquilles, avec toute l'énergie qu'ils ont en eux ? C'est impossible ! Sortez avec eux, laissez les courir, grimper.. hurler, c'est sain ! L'air frais ça ne rend pas malade !

Je suis POUR les punitions exceptionnelles, car ce sont elles qui rappellent à l'enfant qui décide dans la maison et pourquoi les adultes décident et pas eux... je suis également pour l'éducation en accompagnant, expliquant, en leur faisant réparer leurs bêtises, mais il faut à mes yeux de la rigueur et de la constance dans ce que l'on attend d'eux. Je suis CONTRE la fessée pour des détails stupides, les humiliations, les punitions sans explications ou sans les "tu as compris pourquoi, tu me promets que tu ne le referas plus".
Eduquer avec amour, la clé de tout. Mais éduquer en étant parfois strict dans la voix et l'attitude, car sinon ça devient du n'importe quoi.

C'est difficile l'éducation, mais il faut tenir bon car ce sont les futurs adultes du pays !

Ma maman dans sa famille



 

 



 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Cheveux, henné, red kamala et sureau !

Cheveux, henné, red kamala et sureau ! J'ai voulu tester les baies de sureau dans mes cheveux, ayant lu que cela me donnerait des reflets violets : le rêve !  Me voilà donc hier à 18 heures, arpentant le village à vélo à la recherche de la baie convoitée. C'est en bord de rivière que je l'ai trouvée, elle est déjà bien mûre, certaines mêmes sont déjà sèches !  J'ai rempli un petit récipient et je suis rentrée. Que faire avec ? Les cuire ? Bon, je me décide à les mixer avec de la crème fraîche qui restait du repas de midi. Pas beaucoup, on va dire, peut être une cuiller à soupe. Je sors le mixer et hop je mélange le tout. En attendant, je fais bouillir de l'eau et je cherche de quoi faire une pâte homogène. Tiens, il me reste du red kamala ? Ok, je vide le paquet. Du henné du Yemen ? ok mets tout dedans. Un reste de henné à deux balles  ? Ok, allez on verse tout. Je le pose vers 20 heures et souhaite dormir avec. 4 h

Be my Druydes

ARTICLE CHEVEUX TEST DU SHAMPOING  DRUYDES 100 % FRANCE 100 % ECO 100 % BON  Ceux ou celles qui me connaissent depuis un moment, savent que j'aime les cheveux. Surtout longs, épais, doux et brillants. Navigant sur Instagram, je tombe sur un post sur un shampoing solide, ressemblant à une savonnette. Les Mamans du projet me semblent très sympas, avec le côté France / respect du corps, de la nature... bref, j'ai de suite accroché et la venue de Paypal en moyen de paiement aidant, je me suis lancée et ai commandé un savon  shampoing Druydes.   Voilà mon petit shampoing dur qui pose Je reçois très rapidement une lettre suivie que je connais bien puisque je l'utilise aussi pour ma boutique, j'ouvre et hop ! Le shampoing me tombe dans la main. Je me dis "tiens, je vais leur conseiller de faire un emballage plus soigné" et plus tard, je comprends la stupidité de ma réflexion : Druydes, c'est éco responsable, on ne fa

Où est passée Frozenqueen ?

Bonjour tout le monde ! Ca fait un moment que je ne suis pas venue. Pas mal d'entre vous je pense, m'ont connue sous le pseudo  "frozenqueen" (en hommage à la chanson Ice Queen de Within Temptation, rien à voir avec Disney, qui du coup m'ont "bousillé" l'utilisation du pseudo avec leur copyright...). Qu'est ce qui a changé depuis l'époque de mon blog ? Ma foi, une chose importante : faire la paix avec moi-même; devenir mon Amie. Je suis passée par des étapes difficiles afin de décrasser cette couche de manque d'amour propre et j'y travaille encore, mais ça va déjà beaucoup mieux. Je pense que je me respecte bien plus qu'avant. Autre point important : maintenant je rêve enfin d'avoir une maison à moi. Pourquoi ?  Pour avoir un espace vraiment personnalisé : pouvoir faire ce que je veux des formes des murs, du jardin.. ici, tout ce qui serait investi serait "perdu". Donc je rêve de mon petit